Image default

Quelle est la différence entre un crocodile et un alligator ?

On a souvent tendance à confondre le crocodile et l’alligator, tellement les deux espèces sont surprenantes, l’une comme l’autre. De l’ordre des Crocodiliens ou Crocodilia, le crocodile appartient plutôt à la famille de Crocodilidés tandis que l’alligator appartient à celle des Alligatoridés. Ces deux reptiles disposent des similitudes, mais on note également des différences au niveau de leur morphologie et de leur mode de vie. Le crocodile et l’alligator sont tous les deux recouverts d’écailles épaisses, ils sont également dotés d’une longue queue et ont des crocs robustes pour briser leurs proies.

L’alligator peut avoir deux genres, à savoir l’alligator lui-même et le caïman, et l’alligator ne comprend que deux espèces, en l’occurrence l’alligator de Chine et l’alligator d’Amérique. Le crocodile, quant à lui, peut compter jusqu’à 14 espèces différentes qui vivent essentiellement dans des régions chaudes d’Amérique, d’Asie, d’Afrique et d’Australie, avec une forte concentration dans certains pays d’Afrique, essentiellement dans le sud du Sahara, mais aussi à Madagascar et aux Comores. À part ces deux reptiles, il existe également une troisième espèce, plus rare et moins connue, le gavial du Gange qui est endémique de Népal et d’Inde. La différence la plus évidente est la forme de leur tête : chez l’alligator, elle forme un U tandis que celle du crocodile se caractérise par une forme en V. Les yeux d’un alligator sont de couleur brune. Par contre, ceux du crocodile sont de couleur verte. Si le crocodile peut vivre jusqu’à 100 ans, la longévité d’un alligator est estimé en moyenne à 50 ans. Leur différence peut très bien être remarquée au niveau de leur physique.

Le crocodile, le plus grand reptile au monde

Le crocodile est classé comme le plus grand reptile avec une taille plus importante pouvant atteindre les 6 mètres et un poids imposant jusqu’à 1 000 kg. Le crocodile se distingue par la couleur de ses écailles qui virent au brun-vert. On note un dimorphisme évident chez les crocodiles, si les mâles grandissent plus vite et ont une taille beaucoup plus grande, les femelles mettent un certain temps à grandir et sont plus petites. Le crocodile possède une mâchoire courte et triangulaire, ainsi que des yeux et des narines qui se situent au niveau supérieur de la tête. Le crocodile se distingue des autres espèces des crocodiliens par une quatrième dent de sa mâchoire inférieure qui sort de sa bouche.

Redoutable prédateur, le crocodile est un parfait chasseur qui, malgré son air apathique, arrive à saisir en une fraction de seconde sa proie. Le crocodile se nourrit d’animaux qui se désaltèrent à la rivière, entre autres les antilopes et les zèbres. Le crocodile saisit sa proie avec sa puissante mâchoire et essaie de la noyer en la déchiquetant par des mouvements violents de la tête. Grâce à une sorte de valve qui s’ouvre et se referme, le crocodile peut entrainer avec lui sa proie au fond de l’eau sans se noyer. Le crocodile est aussi friand de mollusques, de crustacés et de poissons qu’il ingurgite sans mastiquer. Parfois, le crocodile se sert des bébés d’autres crocodiles, un caractère cannibale que l’on connaît chez certains carnivores. Après l’accouplement, la femelle peut pondre entre 16 et 80 œufs. La saison de ponte se fait, en général, pendant la saison sèche dans certaines régions et tout au début de la saison de pluie pour d’autres. Une incubation de 84 à 90 jours donne naissance à des bébés crocodiles dont la taille de chacun est d’environ 28 cm.

Souvent, les œufs et les bébés crocodiles servent de repas au serpent. L’incubation se fait essentiellement dans les sables. Quand l’éclosion survient, les bébés crocodiles poussent des cris, c’est avec leur bouche qu’ils percent les coquilles. La mère, en prenant compte de cette éclosion, vient à leur rescousse, et après la sortie de leur coquille, les aide à atteindre la rivière et les abandonnent ensuite. Livrés à eux-mêmes dans leur survie, seuls 5% des bébés crocodiles arrivent à atteindre l’âge adulte.

L’alligator et son museau plus large

L’alligator se reconnaît par un museau plus large que celui du crocodile. Les écailles de l’alligator sont de couleur sombre qui vire au noir, mais cette couleur dépend surtout de celle de l’eau dans laquelle il évolue. On note alors une couleur verdâtre chez les alligators vivant dans de l’eau riche en algues. Celle des alligators qui vivent dans des eaux riches en acide tannique est d’un brun sombre virant au noir. Rarement, on peut rencontrer un alligator blanc ou albinos dû au leucisme, une mutation génétique assez rare, mais il lui est impossible de survivre au-delà de 24 heures. En fermant ses mâchoires, seules les dents supérieures de l’alligator restent visibles. L’alligator est plus petit que son cousin crocodile, puisque, en moyenne, sa longueur est de 4 mètres avec un poids de 360 kg environ.

Solitaire et rattaché à son territoire, l’alligator défend farouchement son habitat. Très agile et rapide, l’alligator peut entamer une grande course pour saisir sa proie. L’alligator apprécie particulièrement les petits animaux qu’il avale sans difficulté, à savoir des poissons, des grenouilles et autres. L’alligator peut aussi se servir de proies plus grandes en les saisissant et les entrainant dans l’eau, comme la tortue ou d’autres animaux se désaltérant au bord de l’eau. L’alligator est un animal amphibie qui reste immergé dans l’eau, même pendant son sommeil. Souvent, on confond l’alligator au bois flottant quand il reste immobile dans l’eau.

Quand l’alligator atteint les 8 ans à 13 ans et mesure environ aux alentours de 1,80 mètre  il entame sa sexualité. Essentiellement, l’accouplement se fait pendant le printemps. Au bout de la gestation, la femelle pond ses œufs et les ensevelit dans un nid improvisé construit avec des débris de végétaux qui vont participer à l’incubation, celle-ci dure quelques mois. Le sexe des bébés alligator est généralement déterminé par la température d’incubation. Ainsi, une température moins de 30° entre le 7ème et 21ème jour d’incubation donnera des petits alligators femelles. Par contre, si la température est au-delà des 34°, les bébés alligators qui en ressortiront seront tous des mâles. La bonne  répartition des deux sexes, à l’ordre de 5 femelles et un mâle, dépend alors de la température dans laquelle se fait l’incubation.

Les observer dans leur milieu en toute sécurité

Faisant l’objet de mythe et de croyance, le crocodile et l’alligator sont souvent vénérés dans certains pays. Plusieurs réalisations cinématographiques se sont également inspiré de ces reptiles, entre autres le célèbre film « Crocodile Dundee » qui a connu un grand succès dans le monde du septième art. Pour pouvoir faire la différence entre les deux espèces, il est possible de les observer dans des milieux sécurisés et assimilés à leur biotope au sein de parcs zoologiques qui abritent les deux espèces en veillant scrupuleusement à leur aisance dans leur milieu respectif.

À chacun son lieu de vie

Le crocodile et l’alligator ont chacun leur habitat de prédilection. Certes, les deux espèces se plaisent dans les eaux marécageuses et les marais, mais le crocodile apprécie particulièrement les eaux des régions chaudes, tandis que l’alligator préfère les marécages. Le crocodile est doté de glandes filtrantes qui lui permettent de vivre dans les eaux salées. Par contre, l’alligator ne supporte pas la salinité, il choisit l’eau douce comme habitat. La Floride du Sud est la seule région dans laquelle on a pu recenser une cohabitation des deux espèces, le crocodile et l’alligator.

La différence entre le crocodile et l’alligator réside aussi dans leur comportement. Leur agressivité n’est pas la même puisque que le crocodile affiche une grande impulsion et agit ainsi en s’attaquant de façon prompte tandis que l’alligator a un tempérament plutôt calme et craintif en prenant la fuite en présence de danger et ne réagit qu’en dernier recours.

Alligator et crocodile, des espèces à protéger

Les deux espèces, que ce soit l’alligator ou le crocodile, sont très recherchées pour leur peau. Ils sont chassés pour leur cuir avec lequel les hommes confectionnent de belles pièces se vendant à des prix très chers. Ils sont également appréciés par leur chair que certains autochtones consomment ou vendent à prix fort auprès des restaurateurs. Actuellement, on compte plus de 8 espèces de crocodiles qui sont menacées et sont inscrites dans la liste des espèces « vulnérables », « en danger » et « en danger critique » par l’UICN. L’alligator de Chine fait également l’objet d’un statut dans la catégorie des espèces menacées.

Dans les milieux sauvages, alligator et crocodile sont exposés à des dangers, souvent liés à l’homme, mais également à la détérioration des milieux dans lesquels ils vivent. Ainsi, la sécheresse constitue une menace qui pourrait compromettre la survie de certaines espèces. Plusieurs ONG et institutions gouvernementales travaillent sur la conservation des espèces, celles qui sont déjà soumises à des menaces, mais aussi celles qui pourraient le devenir. Plusieurs espèces de crocodile, comme l’alligator, depuis les années 90, ne sont plus dans la liste des espèces menacées, lorsque la vente de la peau a été réglementée par l’élevage dans les fermes et dans les ranchs. L’alligator compte près d’un million d’individus actuellement, et on estime que la population de crocodile à travers le monde est à peu près de 400 000 spécimens.

Autres articles

Le berger australien : tout savoir sur cette race de chien

Irene

Quels accessoires acheter pour son chien ?

administrateur

Comment mettre en place une bonne alimentation pour votre chaton ?

administrateur

Les critères de sélection d’une assurance animaux domestiques

Irene

Les légumineuses les plus cultivées en France

Irene

Tout savoir sur les croquettes sans céréales pour chiens

administrateur