Image default

Quelles sont les étapes d’un ramonage ?

En des termes simples, le ramonage consiste à nettoyer la paroi intérieure d’un conduit d’évacuation de cheminée ou de chauffage. Le travail semble simple présenté ainsi, mais il implique plusieurs opérations à prendre bien au sérieux. Quelles sont les étapes d’un ramonage digne de ce nom ? Suivez le guide.

Étape 1 : S’équiper

Bien entendu, rien ne vaut le savoir-faire d’un ramoneur professionnel pour un résultat validé par un certificat de ramonage. D’ailleurs, seules les interventions des professionnels sont considérées légalement pour les deux ramonages annuels imposés par la loi.

Cependant, on peut parfaitement ramoner soi-même sa cheminée en plus des interventions professionnelles obligatoires. Bien s’équiper est alors la première étape d’une telle opération. Pour une première fois, investissez dans un kit de ramonage que vous n’aurez aucun mal à trouver auprès des magasins de bricolage habituels.

Il faudra juste s’assurer que les dimensions des outils (diamètre, longueur, etc.) soient compatibles avec celles des conduits à ramoner.

Étape 2 : Préparer le « terrain » et protéger les alentours

Certains animaux trouvent refuge dans les conduits d’évacuation des cheminées quand celles-ci restent inutilisées pendant un certain temps. Vérifiez donc qu’il n’y ait rien avant de commencer le ramonage.

Protégez ensuite les surfaces intérieures de votre habitation parce que le ramonage remue beaucoup de poussière. Une bâche de protection est nécessaire pour le sol. Placez également une bassine à l’ouverture du conduit afin de recueillir ce qui pourrait en tomber. Ensuite, faites le nécessaire pour protéger les murs et les meubles.

Par ailleurs, quelques accessoires de protection de base sont également indispensables :

  • Lunettes de protection
  • Masque
  • Gants

Avec toutes ces recommandations, vous vous dites peut-être qu’une cheminée décorative serait moins contraignante, mais ne sous-estimez pas le charme d’une cheminée traditionnelle malgré les quelques contraintes du ramonage.

Étape 3 : Ramoner

Le ramonage consiste à décoller la suie qui se fixe au fil du temps sur la paroi interne des conduits d’évacuation de la fumée. Il faudra alors effectuer des mouvements de va-et-vient à l’aide du hérisson qui y sera inséré. Celui-ci est fixé au bout d’une canne qui peut être rallongée par l’ajout progressif de sections.

Ainsi, au moment d’acheter la canne, assurez-vous qu’elle pourra atteindre le sommet du conduit de la cheminée ou de la chaudière.

Le ramonage classique se fait par le bas, c’est-à-dire par l’ouverture de la cheminée vers le sommet du conduit. Certains ramoneurs procèdent quant à eux par le haut, ce qui est plus périlleux puisqu’il faut monter sur le toit.

Infos pratiques

Ramoner soi-même sa chaudière ou sa cheminée peut être nécessaire en plus des deux ramonages annuels obligatoires. Les conduits ne seront que plus propres et plus sécurisés. Cependant, seuls les ramonages réalisés par des professionnels sont considérés par la loi.

D’autre part, il existe sur le marché des outils et des produits modernes qui complètent les équipements plus classiques. Il est toujours intéressant d’en savoir plus sur ces nouveautés. Parlons par exemple du ramonage chimique qui consiste à faire brûler des produits spécifiques dans la cheminée afin de détruire la suie et le goudron qui se fixent sur la paroi interne du conduit.

Attention, le ramonage est une intervention cruciale pour le bon fonctionnement et la sécurité d’utilisation de la cheminée ou de toute autre installation similaire. Ce genre de travaux est donc à prendre très au sérieux. Ne vous engagez dans ce projet que si vous savez parfaitement ce que vous faites. Dans le doute, faites venir un ramoneur certifié Qualibat.

 

 

Autres articles

Décorer la chambre d’adulte avec un style vintage

Tamby

Les atouts design de la baie vitrée

Christophe

Les atouts des services d’un chauffagiste

Irene

Comment choisir sa porte de garage

Irene

Avoir une salle de bain de qualité et bien aménagé

Irene

Investissement et financement de bien immobilier, cap sur le sujet

Irene